Accueil Le WebZine Portaits Defustel Ndjoko, l’enfant du pays !
Defustel Ndjoko, l’enfant du pays !

Defustel Ndjoko, l’enfant du pays !

0
0

Le beau paysage camerounais laisse entrevoir de très belles choses : forêt luxuriante et magnifiques cours d’eau. Derrière cette végétation et autres atouts naturels qui pourraient faire rêver plus d’un, il y a des génies qui portent très haut le drapeau du Cameroun. Un détour à Baham, une petite ville paisible et accueillante, pour découvrir un talent, un magicien de la mode : Defustel Ndjoko. Mais pourquoi la ville de Baham ? Parce que c’est là que tout a commencé. Du lycée bilingue de Baham aux plus grands rendez-vous de la mode, « l’enfant du pays » a dû batailler dur pour arriver au sommet de son art.

Defustel Ndjoko est un homme doté de divers talents : designer, blogueur, influenceur et égérie de plusieurs marques de renom telles que Roberto Botticelli (chaussures), Mondelliani (lunettes), Tombolini (costumes), Cabo de Mar (bracelets), Monsieur London (chapeaux). Qui aurait cru un jour que Defustel Ndjoko côtoierait de si près la crème de la crème de la mode ou serait un acteur incontournable de ce secteur ? Si une seule personne a toujours ce rêve « fou », on pourrait dire que c’est bien lui-même.

La voie qui mène au succès est pavée d’embûches. Ceux qui réussissent sont ceux qui n’ont jamais abandonné même quand tout devient dur. Chaque fois qu’il tombait, Defustel Ndjoko s’est souvenu que les oiseaux transpirent, mais on ne voit pas leur sueur. Pourquoi ? Leurs plumes cachent leur sueur. En y pensant, cela l’a aidé à se relever plusieurs fois et à ne pas se lamenter. Portrait.

Quand la grande maison de fabrication de chaussures Roberto Botticelli a lancé il y a deux ans la ligne de chaussures « Defustel », beaucoup de personnes ne s’attendaient pas à ce que cette collection connaisse un tel succès dans les vingt-cinq (25) magasins de la marque à travers le monde. Et lorsque le groupe de lunetterie Mondelliani décide de mettre sur le marché une collection spéciale nommée « Defustel » repartie en quinze modèles : cinq modèles femme (Lady D) et cinq modèles homme (Sonna) et cinq autres modèles qui respectent la morphologie nasale des personnes originaires du Caucase (région à cheval entre l’Europe et l’Asie) ; les gens comprennent mieux que Defustel Ndjoko est désormais un grand. Il y a peu, « Monsieur London », l’entreprise de confection de chapeaux, a annoncé qu’elle commercialisera à partir de septembre prochain un modèle de chapeaux appelé « Defustel »

Personnalité très influente dans le gotha de la mode, il fait partie de la prestigieuse liste des icônes et influenceurs de la mode masculine dans le monde entier. Cette fameuse liste a été consignée dans le tome 2 d’un livre intitulé « I am dandy : The return of gentlemen ». Coopté par la photographe Rose Callahan et le journaliste Nathaniel Adams, les auteurs de cet ouvrage, Defustel Ndjoko a séjourné à New-York (Etats-Unis) pour les besoins de la cause. Ce livre sera officiellement présenté à la presse en janvier 2017 lors du Pitti Uomo, le plus important et prestigieux salon dédiée à la mode masculine qui se tient deux fois par an à Florence (Italie).

C’est devant un public nombreux que Defustel Ndjoko a annoncé qu’il commencera à travailler le mois prochain (septembre) sur sa troisième collection chez Roberto Botticelli. Affichant son habituelle bonne humeur et avec une simplicité déconcertante, l’homme a su convaincre son auditoire. C’était le 29 juillet dernier à l’hôtel Hilton de Yaoundé. On s’en souvient comme si c’était hier.

Richard OULAI

Initiateur du projet Locomotive, rédacteur en chef et membre exécutif du projet Nés Pour Briller, passionné de communication et très porté sur les questions de développement personnel

Laisser un commentaire