Accueil Le Blog La Belle et le Rêveur, un autre Bonheur (…)
La Belle et le Rêveur, un autre Bonheur (…)

La Belle et le Rêveur, un autre Bonheur (…)

0
0

Plateau, rue des banques, dans l’ambiance assez mouvementée de la City ou du Wall Street ivoirien, on se perd parfois. Entre les klaxons confus des automobilistes et les caprices du climat (forte pluie ou chaleur insupportable), on a du mal à suivre la tendance.

Mais bon, heureusement qu’on peut toujours trouver un spectacle qui vaille la peine d’être vu.

Installée au balcon d’un immeuble qui jouxte le siège de la Banque Africaine de Développement (BAD), cette belle dame a cristallisé mon attention en une fraction de seconde. Cependant, elle semblait être à des années lumière du petit bonhomme que je suis. Entre deux respirations appuyées, je l’imaginais assise à mes côtés. [Huumm] c’était peut-être la violence avec laquelle mon ventre réclamait ses droits (il était midi) qui me poussait à halluciner.

Et pourtant, ce qui allait se produire dans les minutes qui suivirent allaient me prouver tout le contraire de ce que je pensais. Alors que j’avais quitté la rue des banques pour aller déjeuner dans un restaurant non loin de l’avenue Chardy, j’entendis un bonjour plein de vie. Puis-je m’installer à votre table ? Je levai les yeux et ma surprise fut grande quand mon regard croisa celui de cette belle dame. Ma surprise devint plus grande lorsque je me rendis compte que c’était la magnifique dame que j’observais il y a quelques minutes. Il faut être fou pour refuser qu’une aussi belle créature prenne place à sa table. Bien sûr que j’ai accepté. Que croyez-vous ? [Rires].

Avec une élégance comme on n’en voit rarement de nos jours et une simplicité déconcertante, elle prit place à ma modeste table. Il aura fallu juste cinq petites minutes d’échanges pour être conquis. [Oh non !] n’allez pas chercher loin. Lol. Derrière son intelligence et l’assurance qui se trouvaient dans ses mots, il y avait de la piété dans sa gestuelle et son raisonnement. Elle parlait d’une voix douce et ne disait rien au hasard.

J’ai passé une heure avec Élisa (c’est son nom) et je ne me suis pas ennuyé en compagnie de cette juriste spécialisée en droit de gestion du patrimoine. Malgré son statut « privilégié », Élisa a fait profil bas tout au long de notre causerie.

Moralité de l’histoire : quand on concentre notre énergie sur quelque chose, cela finit toujours par arriver. Ainsi, si tu as un rêve qui te tient à cœur, mets du cœur et de l’énergie sur ton rêve, il finira par se réaliser. Celui ou celle qui a dit un jour que nos pensées deviennent des actes, ne croyaient pas si bien dire.

Richard OULAI Initiateur du projet Locomotive, rédacteur en chef et membre exécutif du projet Nés Pour Briller, passionné de communication et très porté sur les questions de développement personnel

Laisser un commentaire