Accueil Les Histoires Mohamed « Mo » Ibrahim
Mohamed « Mo » Ibrahim

Mohamed « Mo » Ibrahim

1
0

Mohamed « Mo » Ibrahim, né en 1946, est un milliardaire anglo-soudanais et entrepreneur dans le domaine des télécommunications. Il a travaillé pour plusieurs entreprises de télécommunication avant de fonder Celtel qui, à sa vente, comptait 24 millions d’abonnés au téléphone mobile dans 14 pays d’Afrique. Après la vente de Celtel en 2005, pour un montant de 3,4 milliards de dollars, il crée la Fondation Mo Ibrahim pour inciter à une meilleure gouvernance en Afrique, ainsi que l’Indice Mo Ibrahim, permettant d’évaluer annuellement la qualité de la gouvernance pour chaque pays africain. Il est également membre du Comité consultatif régional pour l’Afrique à la London Business School. En 2007, il lance le Prix Mo Ibrahim pour le leadership d’excellence en Afrique récompensant, par un paiement initial de 5 millions de dollars et un paiement annuel à vie d’un montant de 200 000 dollars, des chefs d’État ayant exceptionnellement amélioré la sécurité, la santé, l’éducation, le développement économique et les droits politiques dans leurs pays, et transféré démocratiquement leurs pouvoirs à leurs successeurs.

En 2006, Mo Ibrahim crée la Fondation Mo Ibrahim. À la tête de sa fondation, il s’est fixé la mission d’aider l’Afrique à se débarrasser de ses dictateurs corrompus. En 2007, la Fondation inaugure le Prix Mo Ibrahim pour un leadership d’excellence en Afrique, avec, pour premier lauréat, Joaquim Chissano ancien président du Mozambique. En 2008, c’est le Botswanais Festus Mogae qui fut distingué. Mais, en 2009 et 2010, le comité n’ayant pas identifié de candidat à la hauteur de ses exigences, le prix ne fut pas attribué. Celui de 2011 est revenu au président sortant du Cap-Vert, Pedro Pires. Le prix, d’un montant de cinq millions de dollars, financé sur la fortune personnelle de Mo Ibrahim, se complète d’une pension annuelle à vie de 200 000 dollars doublée si l’ex-dirigeant fonde une œuvre caritative.

La Fondation publie l’Indice Ibrahim de la gouvernance africaine, qui établit un classement des performances réalisées par les 54 pays d’Afrique. Jusqu’en 2009, l’indice ne prenait en compte que les 48 pays de l’Afrique Subsaharienne.
L’Indice Ibrahim est élaboré par une équipe de politologues autour de 86 indicateurs, il ambitionne d’évaluer objectivement la gouvernance des États : corruption, droits de l’homme, vie politique, enseignement, santé… Les pays du continent sont passés au crible en recoupant les données recueillies par un réseau d’experts, ils reçoivent ensuite une note sans complaisance (de 1 à 100) et font l’objet d’un classement. En 2011, l’Île Maurice, notée 82, était première de la classe, la Somalie, avec 8, bonne dernière.

NesPourBriller NesPourBriller.net est une initiative dont la mission première est de montrer à la jeunesse des modèles afin d’édifier une nouvelle génération d’Africains unis qui œuvrent pour sortir ce continent de sa léthargie. Cette initiative est née d’un constat: la jeunesse Africaine a le potentiel requis pour pousser notre continent vers le développement.

Laisser un commentaire